Real Time News
for Human Resources Governance

Le fléau du présentéisme maladie au travail

41% des salariés ont travaillé alors qu'un médecin leur avant prescrit un arrêt de travail. C'est ce qu'indique une étude Malakoff Médéric - Humanis sur plus de 4500 actifs. Ce type de comportement décrit comme présentéisme maladie (à la différence du surprésentéisme lié à un surinvestissement au travail) est bien plus répandu que l'absentéisme. Et son coût serait 5 à 10 fois supérieurs à celui de l'absentéisme en raison d'externalités négatives sur l'environnement du salarié et du risque de burn-out dans certains cas. Analyse de deux universitaires.

Les affres du présentéisme (The Conversation)

Triste télétravail ?

3% des salariés télétravaillent, à raison d'un jour par semaine au moins (en 2017). Un pourcentage qui s'élève à 11% pour les cadres. Cela améliore-t-il leurs conditions de travail ? Dans une enquête publiée hier, l'Insee apporte une réponse nuancée. Ils cumulent de plus gros horaires (bien plus souvent au delà de 50 heures par semaine que les non-télétravailleurs), ainsi que des horaires atypiques (après 20h ou le samedi). Et ils n'associent pas le télétravail à une plus grande autonomie opérationnelle.

Télétravail et conditions de travail (Capital)

Cette forme de travail n'améliore pas ou peu la conciliation entre vie privée et vie professionnelle. En particulier, un réel droit à la déconnexion est la principale revendication des cadres, selon le dernier baromètre "Opinions et attentes des cadres" de l'Ugict-CGT.

Baromètre condition de travail des cadres (WK-RH)

 

Employeurs et salariés confrontés à la dépendance

Des salariés de plus en plus nombreux seront confrontés à une situation de dépendance de leurs proches. Quel rôle les employeurs entendent-ils jouer dans ce cadre, s'interroge Mercer dans un livre blanc. Un employeur sur deux a été confronté à cette situation et 80% d'entre eux jugent qu'il est de leur responsabilité d'apporter des solutions. Même si 33% reconnaissent en même temps n'en avoir aucune. Une majorité des 160 entreprises interrogées ne seraient pas opposées à une réforme imposant une couverture dépendance, et les trois quarts seraient prête à financer la mise en place d'un contrat d'assurance dépendance pour leurs salariés. Plusieurs pistes sont évoquées par l'étude.

Une assurance dépendance pour les salariés ? (WK-RH)

Près d'un tiers des salariés victimes ou témoins du racisme au travail

Le racisme au travail est une réalité indéniable en France. Selon le site de recrutement Glassdoor, 28% des employés ont été victimes ou témoins d'un agissement raciste sur leur lieu de travail. Dans cette enquête internationale, l'Allemagne s'en sort mieux, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis sont encore plus touchés. Plus inquiétant encore, les représentants de la génération Y (18-38) disent avoir quatre fois plus souvent subi le racisme (40%) que les salariés de 50 ans et plus.

Racisme au travail (Slate)

Prévention des RPS : un nouveau guide de l'Anact

Comment identifier les risques psychosociaux (RPS)? Quelle démarche durable mettre en place ? Quelle relation entre RPS et QVT ? Un guide de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact), téléchargeable, répond à 10 questions opérationnelles sur ce sujet. Le document tire profit des actions mises en oeuvre dans les entreprises en soulignant leurs réussites mais aussi leurs limites. Et il détaille les nouveaux enjeux, notamment liés au numérique et à l'évolution des organisations du travail.

Le guide Anact pour prévenir les RPS (Anact)

Un podcast pour la prévention des comportements sexistes au travail

Liaisons Sociales Formation vient de lancer une série de podcasts très bien réalisés sur la prévention des comportements sexistes et du harcèlement sexuel dans les entreprises. La série de 7 épisodes de 7 à 9 minutes décline l'histoire de l'intégration d'une jeune femme dans une nouvelle entreprises dont l'ambiance de travail est critiquable. Avec de nombreuses analyses sur les initiatives et réactions plus ou moins appropriées de la DRH. Lien vers les 7 épisodes.

Harcèlement et comportements sexistes : le podcast (WK Formation)

Le WFA, au-delà du télétravail

Le télétravail s'est imposé ces dernières années dans de nombreuses entreprises. Avec le "work from anywhere" (WFA), certaines sociétés américaines vont désormais plus loin. Le principe est de laisser les salariés travailler de n'importe où dans un pays donné, voire dans le monde, pourvu qu'ils disposent d'une connection internet fiable. Les salariés sont prêts à accepter en moyenne un salaire de 8% inférieur en contrepartie de cette souplesse. En outre pour les entreprises, celle-ci peut se traduire par une augmentation de la productivité. Akamai ou SAP sont en pointe dans ce domaine. Avantages et rappel des expérimentations par trois universitaires.

Travailler depuis n'importe où (Harvard Business Review)

Le bruit, principale source de gêne en open-space

Les résultats de l'enquête européenne Sumer sur les conditions de travail, publiés cette semaine, permettent notamment un focus sur l'une des nuisances les plus répandues dans le monde du travail, et en forte augmentation : le bruit. Ce "perturbateur d'attention" peut être une source de gêne pour 5,8 millions de salariés selon l'enquête (contre 3,2 millions il y a vingt ans). L'essor des open-spaces explique en partie cette évolution. A la fin de ce mois, l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) présentera les dernières méthode d'évaluation des effets du bruit en open-space.

Le bruit de l'open-space (Passeport Santé)

Le succès des nouveaux tiers-lieux

Le succès des tiers lieux de travail ne se dément pas. Et, outre les indépendants, ils séduisent aussi de plus en plus les entreprises et leurs salariés. Ces nouveaux espaces modifient le paysage du travail depuis peu de temps : 80% d'entre eux ont moins de 5 ans. Paris en compte aujourd'hui 238 à elle seule, et le pays environ 1800. Echanges et création de communautés, gains en temps de transport et gains financiers par rapport aux places de bureaux classiques sont leurs principaux atouts.

Succès des espaces de coworking (Décisions-Achats)

De multiples exemples de ces lieux atypiques soutenus par les élus locaux voient le jour dans la capitale et ailleurs avec une recherche de brassage social et d'activités.

Des tiers lieux d'un nouveau genre (Les Echos Start)

Dernières recommandations pour la canicule

La canicule s'intensifie encore en cette fin de semaine. Le droit du Travail ne précise pas une température maximale au delà de laquelle il est impossible de travailler (l'INRS  et la CNAMTS recommandent, eux, d'évacuer des locaux fermés à partir de 33°). Mise à disposition d'eau fraiche (au moins 3 litres dans le secteur du bâtiment) et ventilation des locaux font partie des obligations de l'employeur. Dans la mesure du possible, il peut décaler les horaires de travail et augmenter les temps de pause. De son côté, un salarié peut, selon le code du Travail, exercer son droit de retrait s'il constate un danger grave et imminent pour sa santé ou s'il constate un défaut dans les systèmes de sécurité.

Dernières recommandations pour la canicule (Courrier Cadres)